Accueil » La Coopération » Le projet « Guest House et artisanat Harari »

Le projet « Guest House et artisanat Harari »

PROJET EN SUSPEND

Intitulé du projet :

Développement d’activités génératrices de revenus à Harar par la création d’hébergement touristique et d’ateliers dédiés à la promotion et à la fabrication de l’artisanat traditionnel Harari.

Réalisation du projet :

Le projet fait l’objet d’une convention de coopération décentralisée triennale 2013-2015 entre l’Etat régional de la nation des peuples Harari et la Ville de Charleville-Mézières. Il vise à  la réalisation de chambres d’hôtes au sein de la Maison Rimbaud d’Harar et la création d’ateliers de fabrication d’artisanat traditionnel, générateurs de revenus pour les populations locales (notamment les femmes) dans une démarche de tourisme durable.

Maison Rimbaud

La création de chambre d’hôtes à l’attention de touristes au sein de la Maison Rimbaud doit permettre de compléter l’offre inadaptée d’hébergements touristiques de la ville de Harar, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2006, et servir de vitrine pour des objets inspirés de l’artisanat traditionnel.

Le projet s’inscrit dans une stratégie de développement touristique de la vielle ville d’Harar mené par les autorités de l’Etat régional de la nation des peuples Harari et répond à leur souhait de moderniser et d’animer la Maison Rimbaud. Il répond aussi à leur volonté de préservation du patrimoine immatériel Harari.  Il rejoint enfin le projet de création d’un pôle de référence national en matière d’artisanat à Harar.

Le projet fait émerger un style unique d’hébergement touristique, inspiré des caractéristiques  de l’habitat traditionnel Harari et répondant aux standards internationaux d’accueil, et destiné à servir de modèle pour la création d’une dizaine d’autres chambres d’hôtes dans la vielle ville.

Il sert aussi à la conception d’une dizaine d’objets d’artisanat d’art, issus des techniques traditionnels mais spécifiquement adaptés pour répondre aux attentes de la vente aux touristes et à l’étranger et s’accompagne d’un plan de formation des personnes qui seront chargées de l’accueil des chambres d’hôtes, ainsi que de la fabrication des objets d’artisanat d’art. Il doit aider au renforcement des capacités des personnels de la Maison Rimbaud et du Bureau régional du tourisme qui supervisera la gestion de l’hébergement touristique nouvellement créé et la production des ateliers de fabrication des objets artisanaux.

Bénéficiaires du projet :

10 artisans d’Harar, 20 personnes formées à la fabrication des objets artisanaux, 20 personnes qui vendront les objets artisanaux, 5 femmes membres de l’association « Craft Women » qui opèrent au sein de la Maison Rimbaud et qui seront chargée de l’accueil et  de l’entretien des chambres d’hôtes, 2 personnes du centre culturel Arthur Rimbaud, 2 agents  du Bureau régional du patrimoine, du tourisme et de la culture, propriétaires et gestionnaires d’autres chambres d’hôtes à venir, touristes nationaux et internationaux, population locale, public qui achètera les objets artisanaux exportés.

Les acteurs du projets :

Le projet repose sur un partenariat établi avec une société éthiopienne MUYA Ethiopia PLC.  MUYA est une société créée en 2005, par des professionnels du design, partageant la même passion pour l’artisanat et les traditions éthiopiennes. Elle bénéficie de l’expertise d’une créatrice de mode éthiopienne internationalement reconnue, plusieurs fois primée, d’un ingénieur, et d’un décorateur d’intérieur Français, d’origine ardennaise, établi depuis plus de 30 ans en Éthiopie. Ce consultant, chargé de la mise en œuvre du projet, est le concepteur de la décoration de plusieurs grands hôtels, des bureaux des agences de la compagnie Ethiopian Airlines dans le monde entier et du terminal de l’aéroport international d’Addis-Abeba Bole.

La société MUYA a créé des  ateliers de production et de vente d’objets artisanaux inspirés de l’artisanat traditionnel contribuant ainsi à l’émergence d’un artisanat d’art éthiopien adapté aux intérieurs contemporain, au marché touristique et  l’export, à la création et la pérennité de 120 emplois ainsi qu’à une meilleure reconnaissance du statut d’artisan en Éthiopie.

Metier à tisser de Muya

L’expertise capitalisée à travers les activités de Muya, qui appartient à l’Organisation mondiale du Commerce équitable  (WFTO – World fair trade organization) est dorénavant partagée dans le cadre de projets initié par des organisations telles que l’UNESCO, l’UNIDO ou COMPETE (USAID), en Éthiopie ou à l’étranger.

Publicités

2 commentaires

  1. Benoit dit :

    Bonjour, je suis d’Avignon et jai ete particulièrement très intéressé par votre article. Je pars à harar en mai, est il possible de réserver u e chambre si votre projet est abouti? Par avance merci pour votre reponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :